A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - Y - Z

AVERTISSEMENT

Amis lecteurs
Je ne fais ce Blog que pour vous faire decouvrir les tresors du Judaisme
Aussi malgre le soin que j'apporte pour mettre le nom de l'auteur et la reference des illustrations sur tous ces textes , il se pourrait que ce soit insuffisant
Je prie donc les auteurs de me le faire savoir et le cas echeant j'enleverais immediatement tous leurs textes
Mon but etant de les faire connaitre uniquement pour la gloire de leurs Auteurs

Amalek



                          Josue contre Amalek  Nicolas Poussin
« Souviens-toi de ce que t’a fait Amalek, sur le chemin, à votre sortie d’Egypte. Il te rencontra en chemin, démembra tous les gens affaiblis sur tes arrières ; toi, tu étais las et épuisé, et lui ne craignait pas Dieu. Ce sera lorsque le Seigneur ton Dieu t’aura donné le repos de tous tes ennemis alentour, dans le pays que le Seigneur ton Dieu te donne en héritage pour l’occuper, tu effaceras le souvenir d’Amalek de dessous les cieux, ne l’oublie point. » Deutéronome, XXV 17-19
Et Rachi explique« Amalek ne craignait pas Dieu, ce qui aurait pu le retenir de vous nuire. »





 pres sa victoire sur Amalek , Moshé construit un autel qu’il nomme : « D.ieu m’a fait un miracle ! ». . Puis dans le verset suivant : « Il dit : car une main est sur le trône de D.ieu, il y aura une guerre de D.ieu contre Amalek de génération en génération. »
On remarque dans ce verset que le mot « trône » et le nom de D.ieu sont transcrits de manière partielle. Rashi commente : « La main de D.ieu s’est levée pour prêter serment sur son trône que cette guerre et cette haine qu’Il déclare à Amalek seront éternelles. Et pourquoi le mot ‘trône’ est-il incomplet, ainsi que le nom de D.ieu ? Parce que D.ieu a juré que son nom et son trône ne seraient pas achevés tant que Amalek survivra. »


Nous allons tenter d’avancer une explication à cette opposition clairement définie par Rashi entre le trône et le nom de D.ieu d’une part, et l’existence d’Amalek d’autre part. Nos Sages enseignent dans le Midrash : les Patriarches sont la « Merkava » (littéralement le char divin). La « Merkava » signifie la réalisation concrète de la Présence Divine. Le travail qu’ils ont accompli a permis de constituer le peuple juif, dont la mission est d’attester l’unité et le règne de D.ieu. Comme nous le savons, il y a trois Patriarches. Ce qui implique que le trône divin n’aurait que trois pieds. Le quatrième pied sera, prochainement nous l’espérons, celui que constituera le roi David en la personne de son descendant le Mashia’h . C’est donc à ce moment-là que sonnera le glas pour Amalek.

Dans le traité Pessa’him 50a est citée la prophétie de Zacharie : « Et D.ieu sera Roi sur toute la terre, ce jour-là D.ieu sera un et son nom sera un. » La Guemara demande : aujourd’hui, n’est-Il pas un ? Rabbi A’ha fils de ‘Hanina répond : le monde futur n’est pas comme ce monde-ci. Dans ce monde-ci, pour de bonnes nouvelles on dit la bénédiction suivante : Béni sois-Tu qui est bon et qui fait le bien, et pour les mauvaises nouvelles, on dit : Béni sois-Tu qui est le juge de la vérité. Alors que dans le monde futur, il n’y aura que : Béni sois-Tu qui est bon et qui fait le bien.
« Son nom sera un ». La Guemara demande : aujourd’hui, Son nom n’est-il pas un ? Rav Na’hman fils de Rabbi Yitz’hak répond : aujourd’hui, son nom ne se lit pas comme il s’écrit, alors que dans les temps futurs il se lira comme il s’écrit.
Le nom que nous donnons à D.ieu reflète la perception que nous pouvons avoir de Lui. Grâce aux Patriarches, nous concevons que nous devons bénir D.ieu pour les mauvaises nouvelles comme pour les bonnes. Mais cela demande un effort spirituel et intellectuel qui nous permet d’affirmer : tout ce que fait D.ieu est pour le bien ! Ce décalage est l’espace d’Amalek. Il faut se souvenir qu’avant l’attaque d’Amalek, le monde entier était subjugué par les miracles de la sortie d’Egypte et de la Mer Rouge. C’est Amalek qui va se sacrifier pour semer le doute. Il va, au péril de sa vie, dévaloriser la révélation divine. Mais n’oublions pas que le véritable Amalek se situe en notre propre cœur. Luttons pour mettre fin à ce décalage entre ce que nous savons et ce que nous vivons. Alors le trône sera achevé et son nom sera un.
                 yechiva    


  Le peuple d’Amalek croit parfaitement en Hakadoch Baroukh Hou mais d’après lui la résidence d’Hachem n’est qu’en haut, dans les sphères célestes, et n’a pas sa place dans le monde, si bas, de la matière 
 Ainsi Amalek se bat pour que la Torah, les Mitsvot et donc la présence d’Hachem reste du domaine du Ciel et n’ait pas sa place sur terre


Genèse, XXVI, 12.
Timna devint concubine d'Élifaz, fils d'Ésaü; elle lui enfanta Amalek. Tels sont les
enfants de Ada, épouse d'Ésaü.

L’attaque d’Amalek contre Israël, suit exactement le moment où Israël
 se pose la question de la présence de Dieu en son sein.
Les rabbins remarquent que la valeur numérique de
safek (doute) est égale à celle d’Amalek.

Quand le doute réveille Amalek
L’un des célèbres épisodes de la sortie d’Egypte reste l’attaque du peuple d’Amalek contre Israël.
Dans la tradition juive, Amalek va symboliser l’anti-Israël, celui qui veut détruire le peuple juif,au nom d’une haine viscérale. Dans la Méguila d’Esther le descendant d’Amalek n’est autre que Haman.

Exode Chapitre 17
1. Toute la communauté des enfants d’Israël partit du désert de Sin pour ses étapes, sur l'ordre de l’Éternel. Ils campèrent à Rephidim, mais il n'y avait pas d'eau à boire pour le peuple.
2. Alors le peuple chercha querelle à Moïse. Ils dirent : Donne-nous de l'eau à boire. Moïse leur répondit : Pourquoi me cherchez-vous querelle ? Pourquoi provoquez-vous l’Eternel ?
3. Là, le peuple eut soif, le peuple maugréait contre Moïse. Il disait : Pourquoi donc nous as-tu fait  monter d'Egypte, pour nous faire mourir de soif, moi, mes fils et mes troupeaux ?
4. Moïse cria vers l’Eternel : Que dois-je faire pour ce peuple ? Encore un peu, et ils me lapideront !
5. L’Eternel dit à Moïse : Passe devant le peuple et prends avec toi des anciens d'Israël; prends  aussi ton bâton, avec lequel tu as frappé le Nil, et tu t'avanceras.
6. Quant à Moi, je me tiens là, devant toi, sur le rocher du Horeb; tu frapperas le rocher, il en sortira de l'eau, et le peuple boira. Moïse fit ainsi, sous les yeux des anciens d'Israël.
7. Il appela ce lieu « Massa (« Provocation ») et Mériba (« Querelle »), parce que les Israélites avaient cherché querelle, et parce qu'ils avaient provoqué le Seigneur, en disant : le Seigneur est-il parmi nous ou non ?
8. Et Amalek vint à Rephidim pour faire la guerre contre Israël.

2 commentaires:

Francois Gabarri a dit…

Amen.amalek est un symbole du diable qui sera anneantie .et jeter dans l'étang de feu.daniel 7.26

Jean Bendor a dit…

Je crois avoir identifié Amalek à Brutus, c'est plus qu'une hypothèse mais elle ne peut être développée ici.

Enregistrer un commentaire