A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - Y - Z

AVERTISSEMENT

Amis lecteurs
Je ne fais ce Blog que pour vous faire decouvrir les tresors du Judaisme
Aussi malgre le soin que j'apporte pour mettre le nom de l'auteur et la reference des illustrations sur tous ces textes , il se pourrait que ce soit insuffisant
Je prie donc les auteurs de me le faire savoir et le cas echeant j'enleverais immediatement tous leurs textes
Mon but etant de les faire connaitre uniquement pour la gloire de leurs Auteurs

Les 39 travaux interdits du shabbat

                     Le Tabernacle du désert - Source: kcm.kr




Melakha - Travail
Les 39 travaux interdits du shabbat
La page talmudique suivante s’attache à expliquer pourquoi il y a 39 travaux interdits le shabbat. Selon l’un des avis, ce compte provient du nombre du mot « travail » dans la Torah. Cependant, ce mot est répété quarante fois. Pour arriver au compte de trente-neuf, il faut en enlever un.


Talmud Bavli, traité Chabbat, page 49B

Les trente-neuf travaux interdits le jour de shabbat, enseignés dans la Mishna,sont en rapport avec quel sujet? Rabbi Hanina fils de Hama répond: ces travaux sont en rapport avec ceux que l’on pratiquait dans le Tabernacle.
Rabbi Yehonatan au nom de Rabbi Elazar leur a dit : «Ainsi disait Rabbi Shimon fils de Rabbi Yossi ben Lakonia : ce compte est en rapport avec le nombre de fois qu’il est écrit le mot «melakha – travail» (et les mots de la même famille) dans la Torah.
Rav Yossef pose la question suivante : «le mot «travail» du verset «Il advint que ce jour là il alla à la maison pour travailler» fait-il parti du compte ?
Abayé lui répondit : prends un rouleau de Torah et compte !
Rabba bar Hanna au nom de Rabbi Yohanan n’a-t-il pas dit : «Ils n’ont pas bougé jusqu’à ce qu’ils prennent un  sefer Torah et qu’ils comptent».
Il lui dit alors : j’avais ce doute car il est écrit «Et le travail suffit» : le mot melakha de ce verset rentre t-il dans le compte; et ceci ne conviendra donc qu’à l’avis qui dit que Joseph est rentré pour ses besoins personnels; ou alors c’est le mot du verset «Il advint que ce jour là il alla à la maison pour travailler» et donc dans ce cas-là le mot melakha doit être compris dans son sens propre? Teïkou (Elie le prophète y répondra).

Talmud Bavli, traité Berakhot, page 36B

Qu’arriva t-il à Joseph? Il est écrit, il advint que ce jour là il alla à la maison pour œuvrer, Rabbi Yohanan enseigne que les deux (Joseph et la femme de Putiphar) avaient l’intention de fauter ce jour-là. Il advint que ce jour là il alla à la maison pour œuvrer : discussion entre Rav et Shmouel; l’un dit, il est venu faire véritablement son travail domestique ; l’autre explique qu’il est venu pour ses besoins personnels.

Commentaire de Rachi
L’intention de fauter : Ici le terme « travail » signifie le rapport sexuel
Ses besoins personnels : c’est-à-dire le rapport sexuel
akadem


Les travaux interdits le jour du shabbat sont énumérés dans la Michna.
 Ils correspondent aux travaux nécessaires à la construction du Tabernacle.


Liste des 39 travaux 

Voici la liste des trente-neuf travaux interdits le Chabbath (selon la Michna Chabbath 7, 2) : 

1 – Zoré‘a – planter. 
2 - ‘Horèch – labourer. 
3 – Qotsèr – moissonner. 
4 – Ma‘amèr – mettre en gerbes. 
5 – Dach – battre la récolte. 
6 – Zoré – vanner. 
7 – Borèr – trier. 
8 – To‘hèn – moudre. 
9 – Meraqèd – tamiser. 
10 – Lach – pétrir. 
11 – Ofé – cuire. 
12 – Gozèz – tondre. 
13 – Melabèn – blanchir. 
14 – Menapèts – carder. 
15 – Tsov‘a – teindre. 
16 – Towé – filage (par torsion du fil). 
17 – Massèkh – former une chaîne (de tissage). 
18 – ‘Ossé chenei batei nirin – installer un métier à tisser. 
19 – Orèg chenei ‘houtine – tisser. 
20 – Potsè‘a chenei ‘houtine – détisser. 
21 – Qochèr – nouer. 
22 – Matir – dénouer. 
23 – Tofèr chetei tefiroth – coudre. 
24 – Haqorè‘a ‘al menath litfor chetei tefiroth – découdre. 
25. Tseida – tendre des pièges. 
26. Cho‘hèt – égorger. 
27. Mafchit – dépouiller. 
28. Me‘abèd – tanner. 
29. Mo‘hèq – lisser. 
30. Messartèt – gratter. 
31. Ma‘htèkh – couper. 
32. Kotèv – écrire. 
33. Mo‘hèq – effacer. 
34. Boné – construire. 
35. Sothèr – démolir. 
36. Mav‘ir – allumer un feu. 
37. Mekhabé – éteindre. 
38. Maké be-patich – achever. Donner un dernier coup 
                                   pour achever un travail
39. Hotsaa – sortir. Transporter d’un domaine privé dans un
                                   domaine public 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire